Esquisse 1

Aux étudiants du studio S2 – Pascal Urbain

Comme je vous demandais deux fois de suite des esquisses permettant d’entretenir la confusion, la plupart d’entre-vous s’y sont mis, avec plus ou moins de bonne volonté. Mais il semble clair que cette apparente confusion ne sert pas encore la conception : vous ne ressassez pas assez, vous ne corrigez pas assez vos propres dessins, par des ajouts et des repentirs… Comme je vous demande des dessins un tant peu sale, repris, corrigés, rapiécés, vous le faites, mais sans conviction. Je ne vous rappellerais pas, une troisième fois, les deux séries d’images que je vous recommandais, parce qu’elle sont exemplaire de ce à quoi une esquisse mal fichue peut servir dans la conception. Mais je vous adresse deux nouvelles esquisses de Carlo Scarpa. Elles sont d’une phase de mise au point que j’espère la semaine prochaine.

Notez à quel point ce travail sur calque, tracé à la règle avec exactitude, mais sans volonté de « faire propre », est lui aussi rapiécé, au sens propre, parce que des objets venus d’ailleurs ont été scotché, sans trop de soin, sur la feuille de claque. Noté aussi que le dessin principal est augmenté, en périphérie, de vues axonométriques, de détails partiels, d’alternative à ce qui est dans le même temps dessiné. Tout se passe comme si Carlo Scarpa, qui doit être précis à ce moment-là, désormais, retarde cette inexorable précision par des repentirs. J’aurais l’occasion, en cette fin de semaine, de compléter votre information sur les fonctions du croquis dans la conception par un diaporama spécifique.

Dans cette attente, je joins quelques remarques sur vos projets. Je ne saurais trop, une fois de plus, vous encourager à surtout regarder les esquisses des autres. Le confinement à domicile est assez difficile pour, qu’en plus, vous n’ayez pas à subir le confinement intélectuel de « votre » projet. Regardez, copiez, exploitez, pillez les projets des autres.

Cordialement